Société Française de Viole (SFV)

Forum officiel de la SFV
Nous sommes le 05 Mar 2021, 12:28

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: tablature
MessagePosté: 26 Nov 2006, 13:04 
Hors ligne

Inscription: 17 Nov 2006, 21:53
Messages: 46
Localisation: Belgique
Merci Marais pour ces explications données en mp , sur la nécessité d'apprendre la tablature de la viole et non pas les exercices de Dotzauer.
J'ai compris, ce serait donc ça le secret pour un jeu de "viole" .Je vais commander les partitions que tu recommandes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Nov 2006, 12:04 
Hors ligne

Inscription: 17 Nov 2006, 21:53
Messages: 46
Localisation: Belgique
J'ai trouvé deux partitions sur la tablature
- "La tablature de la viole de gambe" de Charbonnier ed. Zurfluh
- "Pièces en tablature" avec transcription ed. Tourdion

Votre avis, laquelle dois-je choisir ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Nov 2006, 22:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Oct 2005, 14:01
Messages: 364
Localisation: Paris
Le livre de Charbonnier est un peu plus "pédogigique" que le mien.
C'est à dire qu'il va de très facile jusqu'aux pièce plus difficiles.
Il n'abord pas assez les accords differents pour mes goûts (à la fin du 17ème siècle il y avait un soixantaine).

Mon livre en fait est une compilation que j'ai fais moi-même d'un livre du 17ème siècle à la Bibliothèque Nationale de France (Réserve 1111). J'ai d'abord enregistré (chez Adès l'album s'appele "Pièces de Viole en Manuscrit") puis j'ai fais cette édition.

Le mien a plusieurs compositeurs de plusieurs pays et plusieurs accords differents. Il s'y trouve par ailleurs des pièces de Nicolas Hotman (le professeur de Sainte Colombe!) et Dubuisson un contemporain de Sainte Colombe sans négliger Hume, Jenkins et des Daniel Farrants.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Nov 2006, 17:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2004, 14:25
Messages: 160
Localisation: Bruxelles
Macha, les oeuvres de Tobias Hume se trouvent sur internet (il y a un lien sur ce site, d'ailleurs)

_________________
~~~Jeremy ~~~
"Si tous les imbéciles étaient des sandwiches, on aurait largement résolu le problème de la faim dans le monde"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Nov 2006, 23:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Oct 2005, 14:01
Messages: 364
Localisation: Paris
Merci.
En fait c'est moi qui a mit le lien vers le livre de Hume.

Cela dit pour un violoncelliste je trouve mieux de commencer avec Playford. Le fait que Hume utilise essentiellement "Violl-Way tuning" = l'accord standard n'est pas assez "déroutant" pour quelqu'un comme moi qui vient du violoncelle.
Le fait de devoir concevoir la touche en termes de graphisme, et dans les Ferraboscos, Lawes, Jenkins et cie de faire des positions "accords" comme un luth est bcp plus formateur pour le violiste néophyte que n'importe quel autre moyen à mon avis.

Juste un exemple spécifique, regardez bien les violistes actuels qui jouent "Le Badinage" de Marais. Les accords à la fin de 1e et 4e couplet il y'en a peu qui garde la basse. Je dois avouer que n'importe quel luthiste ou guitariste (de rock) ne fera pas cela...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Nov 2006, 00:36 
Hors ligne

Inscription: 17 Nov 2006, 21:53
Messages: 46
Localisation: Belgique
Salut Jérémy,
Contente de te retrouver sur ce site.
Tu as travaillé avec la tablature ou avec les notes?
Je me suis un peu penchée sur cette annotation par lettres ( que je trouve très ingénieuse) mais à part l'intérêt intellectuel, je n'ai pas encore saisi l'avantage de l'apprendre. Il est vrai que je n'ai fait qu'effleurer le sujet et n'ai pas de méthode spécifique.
Marais semble dire qu'en tant que celliste on aurait plus facile à divorcer de notre instrument, quelle est ton expérience ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Nov 2006, 13:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2004, 14:25
Messages: 160
Localisation: Bruxelles
Je ne trouve pas spécialement... moi, j'ai commencé avec du Marin Marais et la méthode de Jean-Louis Charbonnier (en autodidacte, avant d'aller chez Francine, à qui tu remettras mon bonjour, soit dit en passant!)... Je me suis mis plus tard à la tablature (enfin... après 4 mois).
Je ne trouve pas d'avantage particulier d'un système sur l'autre, surtout quand on est débutant (quand on commence avec les différents accords pour lyra-viol, oui, la tablature est très utile pour pouvoir jouer tout de suite des moceaux qui nécéssitent un accord différent de l'instrument...)

_________________
~~~Jeremy ~~~
"Si tous les imbéciles étaient des sandwiches, on aurait largement résolu le problème de la faim dans le monde"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Nov 2006, 15:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Oct 2005, 14:01
Messages: 364
Localisation: Paris
Tous les goûts dans la nature, c'est vrai!

Juste pour mon propré expérience en tant d'enseignant (7 ans au CNR de Strasbourg, 4 au CNR de Metz plus actuellement plus que 20 ans ailleurs).

Chaque violiste débutant bien évidemment vient d'un horizon different. Un guitariste par exemple comprendre bcp plus vite la main gauche qu'un violoncelliste.

Les avantages de tablature pour l'apprentisage pour un violoncelliste sont multiples :

1 - En premier lieu il répresente plus que 90% du répértoire soliste pour la viole

2 - Le fait que nous les violoncellistes avons des réflexes par rapport de la position de la main gauche et cela associer avec la notation mensuelle font que l'apprentissage d'un système graphique, ou on ne peut même pas avoir un réflexe corde - doigté etc est plus que bénifique.

Nous avons constaté qu'actuellement il y a beaucoup qui jouent de la viole sans être vraiment violistes. Au moins selon les critères du 17ème et 18ème siècles.

Certains points parmi des tonnes :

1 - Peu de personnes avancent la viole pour les cordes graves (comme un violoncelle ils restent "figés"). Pourtant Rousseau en parle très clairement dans son traité, sans mentionner l'iconographie (Madame Henriette au château de Versailles par exemple).

2 - Pour la main gauche aussi souvent on voit un coude "en l'air" comme au violoncelle. Pareil les traités disent le contraire voir le tableau par exemple de Forqueray fils.

3 - Peu respectent les tenues et surtout de garder les basses dans les accords.

Quant au point 2 et 3 je me trouve dire les mêmes choses que M. DeMachy. Mais ces trois points viennent sans doute de la technique du violoncelle et non de la viole.

De toute façon j'ai toujours pensé de suivre les traités à la lettre étaient le meilleur moyen de jouer de la viole. Ils joueiant à mon avis bcp mieux que nous et ils avaient un bagage des siècles de connaissance derrière eux.

Mais tout cela est juste mon avis et mes goûts...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Nov 2006, 09:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Jan 2006, 12:47
Messages: 293
Localisation: 75
pour ce qui est de choisir entre tablature et musique, j'ajouterais que Demachy ne choisit pas entre les deux, préférant l'écriture musicale pour les pièces mélodiques et la tablature pour celles plutôt harmonique.
tu peux trouver la préface du livre de Demachy et pas mal d'anciens traités à l'URL suivante:
http://www.violadagamba.org/html/booksum.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Nov 2006, 11:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Oct 2005, 14:01
Messages: 364
Localisation: Paris
En fait pour clarifier mon point de vu je recommande la tablature pour les violoncellistes qui abordent la viole pour essayer le plus possible d'éliminer des "réflexes" violoncellistiques.

Par exemple les guitaristes non pas besoin forcément de commencer ainsi.

Pour tous les autres je trouve dommage de jouer un si bel instrument avec des si belles pièces que restent "muettes" sans la connaissance de ce système et ces accords. Je songe à Lawes mais aussi à Coperario, Ferrabosco, Maynard, Ives, etc. "La musique des anges"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Nov 2006, 13:23 
Hors ligne

Inscription: 17 Nov 2006, 21:53
Messages: 46
Localisation: Belgique
Après quelques heures à lire les "anciens,", je comprends mieux Marais, je ne partage pas son perfectionnisme, mais l'intérêt intellectuel et la fascination pour ce sytème si ingénieux, m'intéresse.
J'ai du commander la partition chez Tourdion car on ne la trouve pas en belgique, mais ils ne précisent ni le délais de livraison, ni les frais d'envoi.

Marais, j'ai découvert ton site, c'est une mine d'informations.
Je comprends mieux ton opinion pour les cellistes, il doit être plus facile d'apprendre le violoncelle, sachant jouer de la viole , que le contraire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Nov 2006, 19:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2004, 14:25
Messages: 160
Localisation: Bruxelles
C'est vrai que pas mal de violocnellistes ont des problèmes avec les tenues... Mais comme je n'ai jamais eu de problème particulier à ce niveau, je n'y avais pas songé...
Pour ce qui est du réflexenote-doigté-corde, je dois remercier ma prof de violoncelle qui m'a toujours dit de ne pas penser comme ça pour travailler... Ca m'a beaucoup aidé à passer d'un instrument à l'autre...

_________________
~~~Jeremy ~~~
"Si tous les imbéciles étaient des sandwiches, on aurait largement résolu le problème de la faim dans le monde"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Nov 2006, 22:24 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Oct 2005, 14:01
Messages: 364
Localisation: Paris
Oui puis je ne dois pas trop généraliser non plus.

Je parle plutôt de mes propres défauts, comme violoncelliste reconverti à la viole. J'ai appris les rêflexes doigté - corde, j'avais déjà mon diplôme de Boston en viole en arrivant chez Savall en 1980 sans connaître la tablature, en tenant le coude haut, sans avancer la viole.

Etc. etc.

Mais après un mois enfermé à Basel et un vrai migraine j'ai compris la tablature et cela m'a aidé énormement dans la comprhénsion des tenues, accords et la position de la viole.

Une recette parmi des milliers...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Nov 2006, 23:24 
Hors ligne

Inscription: 17 Nov 2006, 21:53
Messages: 46
Localisation: Belgique
En quoi la tablature t'a t'elle appris la position????
Je vois pas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Nov 2006, 23:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Oct 2005, 14:01
Messages: 364
Localisation: Paris
Pour répondre à la question :

Il y a (selon Rousseau) deux ports de main à la viole

1 - Le nouveau port de main (inventé selon lui par Ste Colombe)

2 - L'ancien port de main

Dans le nouveau port de main on place tous les doigts l'un après l'autre souvent sur la même corde. Il est l'origine des doigtés actuels au violoncelle.

Donc les violoncellistes connaissent et utilisent cette position.

MAIS

L'ancien port de main, ou on mets deux ou plusieurs doigts sur la même frette comme une guitare en position accord.

De mon expérience j'ai joué Death and Life de Hume de 1975 - 1980 depuis la notation mensuelle tirée de livre Britannica.
J'ai joué pourtant toutes les notes.

Mais on apprenant depuis l'original en tab j'ai trouvé de la à vide en fait Hume demandé un "f" sur la corde de mi (donc avec le petit doigt) de doubles cordes, etc etc.
Et comme ce système nous force de faire les doigtés (un peu près) j'ai commencé de voir mes doigts en "spaghetti" comme je disais à l'époque à mon grand étonnement.

L'ancien port de main tout simplement.


Je cite cette fois M. Demachy de 1685 :

Cette Methode met une personne en état de s'exercer dés la premiere leçon, puisqu'on peut apprendre la Tablature dans un moment : mais il n'en est pas de même de la Musique. Le chemin le plus court est toûjours le meilleur. Les ltaliens, les Allemans, les Polonois, les Suedois, les Danois & les Anglois ont toûjours suivy cette maxime; & l'illustre Monsieur Hautemant s'en servoit aussi pour enseigner, comme on le peut justifier par plusieurs pieces écrites de sa main, qui se trouvent à Paris & ailleurs.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com