Société Française de Viole (SFV)

Forum officiel de la SFV
Nous sommes le 26 Fév 2021, 06:31

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: technique d'archet
MessagePosté: 12 Déc 2006, 16:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Déc 2004, 15:39
Messages: 86
Localisation: Seine et Marne
Bonjour à tous,

Je traîne, probablement depuis toujours, un défaut dans mon mouvement d'archet : celui-ci descend vers le chevalet dans les poussés et remonte dans les tirés (heureusement, cela s'équilibre ! :wink: ).

Je ne sais ni si c'est très grave, ni comment y remédier (je suis actuellement sans professeur -principalement par manque de moyens financiers :cry: -, et aucun de ceux que j'ai eus jusqu'à présent ne m'en a fait le reproche, mais, en surveillant ma position devant un miroir, cela me paraît flagrant).

Un grand merci d'avance pour vos suggestions et conseils qui sont généralement pertinents et très utiles. :D

Fanchon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Déc 2006, 20:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Oct 2005, 14:01
Messages: 364
Localisation: Paris
D'abord mot clef "miroir". 8)

Il faudrait tirer une ligne droite vis à vis du chevalet, qui l'archet ni monte ni baisse.

Cela devient évident devant un miroir.

Puis il faut que le poignet ait son mouvement "en dedans" en poussant et "en dehors" en tirant.
Que la reste du bras suit le mouvement du poignet et qu'il développe successivement.

Tous ces conseils sont de bons je crois.
"Question pour un champion" (je lance le défi à notre ami Jéremy). D'où viennent ces conseils et si vous trouvez il serait chouette de remettre les originaux (je l'ai fais "au pif"). :lol: :roll:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Merci !
MessagePosté: 14 Déc 2006, 10:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Déc 2004, 15:39
Messages: 86
Localisation: Seine et Marne
Bonjour Marais, et merci pour toutes ces précisions. :D

Je pense que ma position de main est bonne, et que l'archet se meut à peu près parallèlement à la ligne du chevalet, mais peut-être a-t-il une légère tendance à pointer vers le sol, ce qui expliquerait qu'il descende dans les poussés et remonte dans les tirés :oops: . Je vais surveiller ça de près et tenter de corriger la trajectoire en cordes à vide pour commencer 8) .

J'ai toutefois l'impression que c'est plutôt le poids de mon bras qui entraîne l'archet vers le bas en poussant, et que son allègement dans les tirés le fait remonter. Dans ce cas, je sens qu'il sera plus difficile de corriger ce défaut, car cela impliquerait une retenue du poids du bras... :cry:
Tous les conseils à ce propos sont les bienvenus. :wink:

Encore un grand merci, et peut-être à bientôt,
Fanchon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Déc 2006, 11:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2004, 14:25
Messages: 160
Localisation: Bruxelles
Fanchon: Si tu as des problèmes pour avoir des cours, je peux t'aider à l'occasion, envoie-moi un mail...

Marais: Je ne vois pas d'où viennent ces conseils... Je vais chercher sur internet!!!

_________________
~~~Jeremy ~~~
"Si tous les imbéciles étaient des sandwiches, on aurait largement résolu le problème de la faim dans le monde"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Déc 2006, 11:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Oct 2005, 14:01
Messages: 364
Localisation: Paris
En fait comme la viole est "décalée" par rapport de la tête l'archet "plonge" vers le sol en poussant et "monte" vers "le ciel" en tirant. Il y a des uns et d'autres qui proposent que cela a donné naissance aux notes inégales dans la musique. De toute façon cela implique que le poids de bras aide beaucoup dans tout cela. Si on tient la viole dans une position "violoncelle" = avec l'instrument droit justement tout cela n'entre POINT en jeu. Aussi bien que Jean Rousseau en parle dans son traité (regardez la rubrique SFV "des fourmis dans les jambes") et on voit cela maintes fois dans les tableaux français (Forqueray, Mme Henriette, etc.) ce principe n'est pas étranger outre manche.
Regardez cela par exemple :
http://vdgsa.org/

qui je vous signale n'est pas Simpson mais un modèle (élève).

Pour une légère "bifurcation" voici M Simpson en chair et en os :

http://portrait.kaar.at/Musikgeschichte ... age55.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Déc 2006, 12:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Oct 2005, 14:01
Messages: 364
Localisation: Paris
Solution pour le puzzle :

Il faudrait tirer une ligne droite vis à vis du chevalet, qui l'archet ni monte ni baisse.

Cela devient évident devant un miroir.

Puis il faut que le poignet ait son mouvement "en dedans" en poussant et "en dehors" en tirant.
Que la reste du bras suit le mouvement du poignet et qu'il développe successivement.

"L'original" de Jean Baptise Antoine Forqueray (fils d'Antoine Forqueray "le diable") vers 1770 image et dédicace en bas de la page ici :

http://www.violedegambe.org/sfv/viole/viole.php


lettres au Prince de Prusse :

" à l'égard de la (main) droite qui est la main de l'archet ; Il doit exprimer toutes les passions ; c'est l'archet qui remue l'ame ; enfin c'est l'archet qui donne les caracteres de toutes les Musiques. Pour avoir ce bel archet je trouve trois principes.

Le premier est la position du bras qui doit partir depuis l'epaule jusqe'au poignet ayant le bras étendu Sans roideur et qui Soit moëleux tant en poussant qu'en tirant.

Second principe. Que l'archet tire toujours Sur les cordes une ligne horizontale. Que la pointe de l'archet ne varie jamais, c'est à dire ne hausse ne ne baisse , et soit toujours vis a vis du pouce.

Troisieme principe que l'archet ne quitte jamais Sa ligne, et sois toujours a trois doigts du chevalet, et bien d'aplomb, et surtout que le poignet ait Son mouvement en dehors en poussant et en dedans en tirant. Dans les choses d'execution c'est le poignet qui joue et point le bras, il doit être Suspendu et trés moeleux dans le temps de la grande execution.

Je puis encor a mes trois principes en ajouter un quatrieme, c'est le jeu du troisième doigt de l'archet, qui est le grand mobile de l'expression, et qui caracterise toute la musique. Il faut pour cela que le crin de l'archet Soit posé en croix Sur la premier jointure du troisième doigt; et qu'il ne quitte jamais cette position. ce doigt appuye le crin Sur les cordes pour tirer plus ou moins de Son, en l'appuyant ou le relachant imperceptiblement ce qui fait l'expression, le doux et le fort. Il faut Surtout Monseigneur, que le pouce de l'archet Soit molement placé Sur le bois. S'il est trop appuyé il donne beaucoup de dureté à l'execution et écrase l'archet Sur la corde ce qu'il faut absolument éviter. "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Déc 2006, 14:50 
Hors ligne

Inscription: 17 Nov 2006, 21:53
Messages: 46
Localisation: Belgique
marais a écrit:
Solution pour le puzzle :
Il faut Surtout Monseigneur, que le pouce de l'archet Soit molement placé Sur le bois. S'il est trop appuyé il donne beaucoup de dureté à l'execution et écrase l'archet Sur la corde ce qu'il faut absolument éviter. "


Comme c'est vrai et que c'est difficile d'enlever cette pression du pouce, surtout lorsqu'on arrive à un passage techniquement plus difficile


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 14 Déc 2006, 23:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Déc 2004, 15:39
Messages: 86
Localisation: Seine et Marne
Encore une fois merci pour tous ces précieux principes que je vais m'efforcer d'appliquer avec plus d'attention.
Ces "rencontres" sur le forum sont décidément bien sympathiques. :D

Jérémy : merci pour ta gentille proposition. Je t'enverrai un mail, probablement ce week-end, pour t'expliquer un peu mon parcours musical atypique. :roll:

A bientôt, donc,
Fanchon.

(et vive la Belgique unie !) :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 15 Déc 2006, 18:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Déc 2004, 14:25
Messages: 160
Localisation: Bruxelles
Fanchon a écrit:
(et vive la Belgique unie !) :lol:


oui, j'ai vu l'émisson en question... Il paraît que ça a fait la une sur TF1... N'empêche, au début, j'y ai cru, moi!!!

_________________
~~~Jeremy ~~~
"Si tous les imbéciles étaient des sandwiches, on aurait largement résolu le problème de la faim dans le monde"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Déc 2006, 15:44 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Déc 2004, 15:39
Messages: 86
Localisation: Seine et Marne
Bonjour Marais, Jérémy, Macha et les autres,

Après quelques essais devant le miroir (comment on devient narcissique !), il me semble qu'en allongeant le bras et en jouant plus près de chevalet, on diminue sensiblement l'amplitude du déplacement vertical de l'archet et, en prime, on obtient plus de son : c'est tout bénéfice ! :D

J'éprouve un peu plus de difficultés à rester dans une trajectoire stable sur la chanterelle que sur les autres cordes. :cry:
Je suppose que c'est assez classique (il faut allonger fortement le bras vers l'avant)...

Maintenant, il ne me reste plus qu'à pratiquer en gardant toujours ces principes en considération, pour intégrer ce mouvement et le rendre, hopefully, instinctif et automatique. :roll:

Encore un grand merci à tous pour votre assistance ! :)

Bonnes fêtes de fin d'année, et à bientôt,
Fanchon.

_________________
http://www.musique-ancienne.fr/in-nomine
http://www.musique-ancienne.fr/lesmuses
Image
http://www.musique-ancienne.fr/stenographie


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Juil 2007, 19:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Déc 2004, 15:39
Messages: 86
Localisation: Seine et Marne
La pratique régulière devant un miroir, bien que très désagréable, s'est avérée vraiment payante : la trajectoire de mon archet est beaucoup plus stable et ma sonorité s'est bien améliorée. 8)
Merci une fois encore pour ces précieux conseils ! :D

Je recommande donc cette torture à tous les amateurs qui, comme moi, souhaitent avoir un meilleur son (la viole n'est pas la seule responsable...:wink: ).


@+
Fanchon.

_________________
http://www.musique-ancienne.fr/in-nomine
http://www.musique-ancienne.fr/lesmuses
Image
http://www.musique-ancienne.fr/stenographie


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juil 2007, 19:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2007, 18:28
Messages: 79
Localisation: vendée
Bonjour,
si se n'est pas trop tard,Fanchon, a propos de l'allongement du bras sur la chanterelle (et sur les autre cordes),Nima Ben David donne une très bonne solution:
il faut que le nombril soit bien en face de l'archet et de la corde où l'on joue,et on s'aidera de ses pieds et du sol.
Exemple:pour passer du Do à vide au Ré à vide, il faut pousser le sol avec son pied gauche et ainsi le tronc pivote vers la gauche en entrainnant le bras (et l'archet)qui reste presque immobile et inversement du Ré au Do(c'est moins fatiguant, très pratique pour les accords et ça évite les fourmis dans les jambes!!!!)
Voilà, c'est tout.
cordialement,
Justin.
P.S.: si se n'est pas clair il ne faut pas ésiter à me demander de meilleur infos sur cette technique très pratique!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juil 2007, 19:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Déc 2004, 15:39
Messages: 86
Localisation: Seine et Marne
Bonjour Tierce,

Il n'est jamais trop tard ! :wink:

Merci pour ces explications : je ne suis pas sûre d'avoir bien compris, mais je vais faire quelques essais (malheureusement, je pars ce soir pour quelques jours sans viole :cry: ).
N.B.: en ce qui me concerne, je pense que mon archet est bien plus bas que mon nombril...

A bientôt,
Fanchon.

_________________
http://www.musique-ancienne.fr/in-nomine
http://www.musique-ancienne.fr/lesmuses
Image
http://www.musique-ancienne.fr/stenographie


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juil 2007, 21:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Oct 2005, 14:01
Messages: 364
Localisation: Paris
Si je peux me permettre, je crois vraiment la meilleure façon d'apprendre la viole est de puiser dans les traités anciens.
Pourquoi?
Parce-que les maîtres de la viole naguère depuis Ortiz, en passant par Mace, Marais, Forqueray, etc ont bénéficié de quelque chose que nous ne pourrions pas en avoir actuellement.
Quoi vous demandez?
Une tradition continue, pour nous cela a été rompue au milieu du XVIIIe siècle.
Puis si je peux ajouter les grands maîtres de la viole actuellement comme Savall ou Kuijken en grande partie ont utilisé cette technique ancienne qu'ils ont transmit par la suite à tant d'élèves actuels.
Donc je recommanderai avant de chercher vers l'extrême orient de se procurer le livre "Traité de Violes" en France publié par Fuzeau qui réunit les principales sources comme Rousseau, Forqueray, DeMachy, Louilié, etc.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Juil 2007, 11:01 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2007, 18:28
Messages: 79
Localisation: vendée
Bonjour Fanchon,

En fait le nombril n'est qu'une image pour designer le ventre: il faut que l'archet et le ventre soient parallèles (comme si l'archet était appuyé contre le ventre)et on fera pivoter tout le buste pour changer de corde.
Pour pivoter plus facilement on s'aidera de ses pieds (voir exemple de mon précédent message).
Voilà, j'ai peur de ne pas pouvoir être plus clair. :?
Justin.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com